samedi 21 octobre 2017

Review « De Mauvais Rêves » de Julien Pouard et Kalysto

Voilà la première vraie review du blog (review parce que c’est mieux que « critique ») et elle est consacrée au jeu « De Mauvais Rêves » de Julien Pouard et Kalysto. Un jeu qui fait un peu parler de lui en ce moment, notamment via cette vidéo d’Eric Blaise qui le conseille pour les débutants. Ceci-dit, si vous êtes effectivement débutant dans le JdR, avant de suivre l’avis de la vidéo PE-DA-GO-GIQUE de  l’auteur de Supersix, je vous conseille de continuer votre présente lecture.




Quoi qu’est-ce ?

« De Mauvais Rêves » est un jeu de rôle prévu idéalement pour 4 joueurs (mais à 3 ça passe, et à 5 aussi), dans lequel on incarne les membres d’une famille appartenant à une tribu de nomades vivant dans le Grand Nord européen.
Le contexte trouve son inspiration auprès du peuple Sami mais ce n’est pas pour autant le thème du jeu. Cette référence est principalement là pour permettre aux joueurs de fantasmer une ambiance qui encadrera la partie. Celle-ci devrait durer environ 4 heures selon le livre des règles.
La tribu qui sera créée par les joueurs devra rompre la malédiction de l’esprit Libellule. Envoyée par le grand Renne Boazu furieux contre la tribu qui ne respecte plus ni les esprits ni les liens familiaux, la Libellule s’est emparée des nuits des nomades et les alimente de mauvais rêves qui épuisent les hommes et les femmes. C’est seulement dans le réconfort et l’entre-aide familiale que ces cauchemars pourront disparaître et avec eux la malédiction des esprits.
Le thème du jeu se concentre donc sur les liens qui unissent une famille. Après avoir créé leur tribu, les joueurs devront également créer les membres de cette famille et définir ce qui les unit ainsi que les rancœurs qu’ils entretiennent entre eux, le but du jeu étant d’éliminer ces dernières. Pour ce faire, il faudra raconter le quotidien de chacun, répondre à des questions essentielles, se pardonner ou s’affronter et faire face à ces mauvais rêves.
A noter que ce jeu a vu le jour lors du Game Chef 2015. Il fut ensuite enrichi et remanié pour donner une version définitive de 80 pages d’un jeu accessible et clair, facile à la lecture et à la prise en main.     

Comment qu’est-ce ?

Pour jouer à « De Mauvais Rêves » il vous faudra un peu de matos : quelques dés à 6 faces, des jetons de couleurs (une couleur par joueur), des jetons noirs, du papier et des crayons, et vous devrez imprimer les fiches de perso, de famille et les jetons « fatigué » présents dans le livre de règles.
Avant de se lancer dans le vif du sujet, les joueurs et joueuses devront créer leur tribu en lui trouvant un nom et en dessinant une carte des terres aux alentours de leur campement. Ne vous inquiétez pas si vous êtes nuls en dessin, il s’agit simplement de poser sur papier des éléments comme une forêt maudite ou un lac gelé insondable auxquels vous raccrocherez des légendes qui vous permettront d’alimenter la narration lorsque vous raconterez le quotidien des membres de votre famille.
D’ailleurs il s’agit de la seconde étape : créer sa famille en attribuant les places de chacun comme le père, le fils, l’oncle, la grand-mère, la fille, etc. Chaque personnage aura un trait particulier et sera lié à un autre parent par une rancœur. Après quoi, chacun se voit distribuer des jetons au hasard qui représenteront des liens les unissant aux autres. Ces liens sont très importants car ils permettront de se débarrasser des rancœurs.
Le jeu se divise en 4 phases : la journée, la veillée, la nuit, et le lendemain.
Durant la journée, chaque joueur, chacun son tour en commençant par le chef de famille, va raconter comment son personnage occupe son temps. Aller chasser, pêcher, prier les esprits, s’occuper des rennes, bref les activités d’une tribu de nomade. Au cours de cette activité, les autres joueurs lui proposeront une épreuve et une question dramatique auxquels seront associés des points de cauchemar. Celui qui raconte sa journée a le choix d’affronter l’obstacle et de répondre à la question ou non. L’enjeu ici est de transformer les points de cauchemar en liens. Si le joueur accepte les épreuves, il devra raconter comment il s’y prend pour les surpasser et répondre à la question dramatique. Ensuite, en lançant un certain nombre de D6 selon ses éléments de réponse (par exemple l’intervention de son trait dans la résolution de l’obstacle apporte un dé supplémentaire, et il en va de même pour quelques autres paramètres) il pourra transformer les jetons cauchemars en jetons liens si les dés affichent des 4 ou plus.
Une fois que tous les joueurs ont passé la journée, vient alors la phase de veillée. C’est durant cette phase qu’on a la possibilité de gagner ou de perdre des rancœurs en dépensant des liens et des cauchemars. On y fait le bilan (une dépense obligatoire de liens), on y a des conversations à cœur ouvert (qui permettent de centraliser et redistribuer liens et cauchemars), et on y raconte son plus grand rêve (pour avoir des liens en plus).
Vient ensuite la nuit, durant laquelle un des joueurs raconte un mauvais rêve.  Pour le joueur en question il s’agit de chasser ses jetons cauchemars. Les autres participants l’aident à surmonter le mauvais rêve en racontant des souvenirs heureux et en dépensant des jetons liens.
A la dernière phase, le lendemain, si celui qui a vécu un mauvais rêve a encore des jetons cauchemars, il sera handicapé pour la suite de la partie et gagnera un marqueur « fatigué ». Ceux qui ont plus de jetons cauchemars que de liens subissent le même sort. Un nouveau chef de famille est nommé, il devient le premier à jouer pour le second tour qui recommence avec la description de la journée de chacun.
La partie prend fin quand toutes les rancœurs ont été chassées, levant par la même occasion la malédiction de la Libellule. Mais si les cauchemars et les rancœurs s’accumulent, les joueurs peuvent aussi décider d’arrêter la partie. La fin alors se traduira par la fuite de la tribu vers de nouvelles terres en laissant ses cauchemars derrière mais pas ses rancœurs.
Bien entendu ici, je ne vous ai pas livré tous les détails des règles, mais seulement les grandes lignes pour que vous puissiez vous faire une idée de comment joue-t-on au jeu.

Mon avis qu’est-ce ?

« De Mauvais Rêves » est une très bonne surprise. Habitué des JdR plus traditionnels mais essayant de m’ouvrir à des formes plus variées, c’est complètement par hasard que j’ai fait l’acquisition de ce jeu. En effet, c’est en tombant sur le hack « De Mauvais Riffs » que j’ai eu envie d’acquérir les règles qui me permettraient d’y jouer.
Le jeu étant disponible sur lulu.com pour quelques euros, je n’ai pas hésité longtemps.
Comme je le disais précédemment, le jeu est facile d’accès et très clair. La lecture est agréable et les règles sont élégantes à souhait. C’est très inspirant d’ailleurs quand comme moi on prétend vouloir être auteur (même amateur) de JdR.
Vous l’aurez compris à travers cet article, on a ici plutôt à faire à un jeu narratif (non ce n’est pas une insulte, c’est juste une manière de jouer, fin du débat). Pour moi, on a même là un jeu plutôt « contemplatif » sur les rapports humains, et en particulier sur ceux qui régissent la famille. Par son thème, son contexte, et sa manière d’aborder les choses, il me fait quelque part penser au jeu vidéo « Never Alone ». C’est tout à fait personnel, mais pour moi, « De Mauvais Rêves » et « Never Alone » ont en commun un certaine sensibilité qui justement me fait dire qu’on a là plutôt un jeu « contemplatif ».
Il est clair que si vous ne jurez que par les jeux d’aventures épiques et les systèmes dérivés du D20, « De Mauvais Rêves » risque de ne pas être votre came. Avec ce jeu, on est proche des jeux de storytelling et il y a même un petit côté gestion de ressources avec le système dont il est doté.
Le jeu aborde un thème fort et qui peut même se révéler sensible. Les histoires de famille sont parfois des histoires compliquées, et pour éviter tout mal être durant les parties, les auteurs ont jugé bon d’incorporer la fameuse carte X de John Stravopoulos. Ce qui me fait dire que « De Mauvais Rêves » est quand même réservé à un public doté d’une certaine maturité et d’une certaine expérience du JdR.
D’autant plus que, si le jeu demande peu de préparation, il demande en revanche un sens de l’improvisation assez poussé. Heureusement, le livre de règles est truffé de conseils et d’aides de jeu pour encadrer cette improvisation. On devrait vite trouver ses marques, même si quelques mécanismes peuvent se révéler « tricky », notamment la question dramatique. On le voit d’ailleurs assez bien dans la vidéo d’illustration du jeu proposée sur le site des Voix d’Altaride. Je ne peux que vous conseiller d’aller y jeter un œil pour vous faire une idée encore plus précise de ce à quoi ressemble « De Mauvais Rêves ».
Mais, ne vous y trompez pas, les points que je soulève ici ne sont pas des défauts, ils ne sont pas vraiment problématiques. Tout au plus, comme j’en discutais avec Eric Blaise sur sa vidéo, cela pourrait poser des difficultés à des grands débutants. Pour ce qui est de rôlistes expérimentés, je pense que « De Mauvais Rêves » est un très bon jeu, et même pour des joueurs et des joueuses plus orientés vers des jeux traditionnels, il propose une alternative rafraîchissante que je vous encourage à découvrir.
De plus, si le thème des Sami ne vous branche pas plus que ça, vous avez la possibilité de hacker le jeu à votre convenance ! Le livre de règles consacre même un chapitre à vous donner des idées et des conseils pour se faire. On peut même transposer le jeu dans un univers médiéval fantastique (si vous ne jurez que par ça !). Mais si comme moi vous aimez le rock’n’roll, je vous conseille vraiment le hack « De Mauvais Riffs » dont je vous parlais précédemment, et qui est disponible sur la page dédiée au jeu sur le site des Voix d’Altaride
 
Bref, « De Mauvais Rêves » est un bon jeu, pas cher, accessible, facile à prendre en main et pour ceux  qui comme moi sont plutôt portés sur les JdR « tradi » mais curieux de jouer à autre chose, il  vous offrira une alternative intéressante !

N’hésitez pas à partager l’article si ça vous a plu et à le commenter pour dire si vous êtes d’accord avec moi ou pas !



Bigyo'

lundi 9 octobre 2017

Des liens en plus !

Petite news rapide pour vous informer du rajout de quelques liens dans la section dédiée.

D1000 et D100 : blog rôliste "pro-actif" tenu par "Kinayla", vous y trouverez des articles divers et variés sur le monde du JdR. Le gros point fort de ce blog qui m'a décidé à lui donner une place dans ma section "Asso' et JdR" c'est que l'on peut y trouver les liens vers plus d'une centaine de sites et de blogs actifs consacrés au loisir. Et ça c'est quand même un très bon point (et oui même moi j'y suis référencé !).

Kerlaft le rôliste : qui ne connaît pas Kerlaft le rôliste ? Véritable magicien du JdR qui parcoure les conventions de France et de Navarre, il n'hésite pas à proposer sur son stand d'alchimiste les ouvrages de la scène indépendante. Il propose également, via son site internet, une tribune pour toute la communauté ! On trouve également sur son site les prémices d'un "GPS rôliste", bien utile pour trouver boutiques et associations.

Enfin, notez que le site des Gardiens de la Légende a changé et que par conséquent j'ai mis le lien à jour.



Voilà, c'est tout pour ce soir !

Bigyo'

mardi 26 septembre 2017

Et de 100 !


Et voilà ! Nous y sommes ! Ceci est le 100ème article depuis la renaissance du blog en janvier 2016 (oui, on ne compte pas les 9 premiers articles qui constituent plutôt la préhistoire du blog) !

Pour fêter ça, j'avais envie d'offrir quelque chose qui puisse être utile à la communauté rôliste !
Il est vrai que ce blog n'est pas consacré à vous informer sur les dernières sorties, ni à en faire leur critique. La plupart du temps je parle principalement de mes projets ou de ce que j'ai pu voir d'intéressant dernièrement en rapport avec le JdR ou les mondes imaginaires.

Si vous me suivez, vous avez pu lire mes créations réalisées la plupart du temps à l'occasion de concours, et ce n'est pas prêt de s'arrêter puisque d'ailleurs le nouveau défi 3 Fois Forgé vient d'être annoncé !

En cherchant bien, on peut trouver une ou deux aides de jeu dans mes articles, ou un scénario ou deux, mais il est vrai que ces derniers ont aussi été réalisés pour des concours !

Alors pour fêter ce 100ème article, j'ai voulu vous faire un cadeau. Je me suis donc lancé dans la rédaction d'un scénario pour 7ème Mer, la seconde version des Secrets de la 7ème Mer de John Wick. Je vous offre aujourd'hui cette aventure qui tient sur 14 pages.

"O' Vieille rancoeur" est un scénario amateur pour le JdR de John Wick « 7ème mer». Il se déroule en Inismore, est fait pour 3 Héros (ou moins), et se découpe en 6 scènes. Pour résumer, il sera question pour les joueurs de retrouver et libérer la fille d’un noble Inish dans un cadre où les Avaloniens ne seront pas les bienvenus.

Il s'agit là de mon premier scénario sur la nouvelle édition de 7ème Mer. Le jeu étant très récent dans sa nouvelle mouture, il se peut que vous constatiez quelques entorses au lore ou aux règles.

Pourquoi avoir choisi ce jeu plutôt qu'un autre ? Je voulais offrir quelque chose de nouveau, et pas un énième scénario d'un jeu qui date de plusieurs années. Ayant participé au financement de cette nouvelle version de 7ème Mer, je me suis dit que ce serait intéressant d'essayer d'écrire pour ce jeu.

Voilà, donc j'espère que ce petit cadeau vous plaira ! Même si vous ne le jouez pas tel quel j'espère quand même qu'il saura vous inspirer !

Pour ma part, je peux également vous confier que mon kit de démonstration pour Ardri avance bien ! Le texte est écrit, les premiers tests de maquette sont concluants, il en va de même avec le scénario prévu pour le kit. Il me faut apporter encore quelques corrections et relectures et trouver quelques illustrations libres de droits. J'ai bon espoir de pouvoir vous proposer une première version bêta avant la fin de l'année ! Et ça c'est une très bonne nouvelle !

J'aimerais aussi profiter de ce 100ème article pour remercier ma compagne pour l'aide, le soutien, les conseils et corrections qu'elle m'apporte. Sans elle, je pense que ce blog et mes projets en seraient restés au stade "préhistorique". Un grand merci à elle !

Et un grand merci à vous mes lecteurs et lectrices ! Ce scénario de 7ème Mer est pour vous et pour tous les rôlistes qui passeront par là ! Amusez-vous bien !

Bigyo'

mercredi 20 septembre 2017

Random : première itération !

Il y a quelques semaines de ça, je vous partageais les prémices d'un projet nommé Random. Mené de concert avec ma compagne, il s'agissait d'un projet qui permettait un divertissement créatif et présentait pour nous plusieurs intérêts : il était facile à mettre en place grâce à la création aléatoire d'un contexte, nous permettait la construction d'un récit basé sur le style de narration offert par les jeux de rôle, et nous offrait la possibilité de partager le résultat sous forme romancée dans le but d'intéresser le plus grand nombre possible.
Aussi, après cette présentation, je vous promettais la lecture prochaine de notre première itération.

La voilà ! Cette première itération se présente à vous sous forme d’une courte nouvelle et vous racontera les prémices d’une aventure mettant en scène une jeune magicienne originaire d’Amérique Centrale. Dans un passé alternatif où le cœur de la Russie est une colonie Amérindienne, elle part, comme tant d’autres explorateurs, à la recherche de nouvelles sources de magie.
Pour en faciliter la lecture sur des formats mobiles, vous trouverez cette première itération au format PDF en le téléchargeant depuis ce blog, avec le lien suivant :

Tocatl

A noter que si vous êtes inscrits sur Wattpad et Atramenta, vous pourrez également la trouver en lecture sur ces deux sites.





Voilà ! Alors j'espère que cette nouvelle vous plaira, et que le concept de Random également, et je vous invite à commenter et à partager cette première itération ! Bonne lecture !



Bigyo'

vendredi 15 septembre 2017

Qui suis-je ?

Si vous pourrez trouver certaines réponses à cette question en consultant les articles portant le libellé "L'auteur", je me suis dit qu'il serait plus aisé pour de nouveaux lecteurs d'avoir un lien direct, permanent et facile d'accès qui répondra à leur curiosité.

Vous avez donc peut-être remarqué qu'une nouvelle page a fait son apparition à côté des pages présentant mes jeux du moments : la page "Qui suis-je ?".

Alors vous n'y trouverez pas de biographie ni même de photographie me concernant. A la place, je vous expose mon parcours rôliste en tant qu'auteur, via une sorte de CV. Cela peut paraître un peu prétentieux (et ça l'est surement un peu quand même), mais je trouvais judicieux de vous présenter mon cheminement à travers les jeux auxquels j'ai contribué depuis plus de 14 ans. Vous n'en aurez sûrement jamais entendu parler et pourtant, comme je l'explique sur la page, toutes ces créations ont touché un cercle un peu plus large que celui des proches. Elles ont été jouées en club ou en convention, ont été créées pour des concours, et se sont vues au moins publier sur le net (principalement à travers ce blog). Alors certes, pas de quoi fouetter un canard boiteux mais, si vous lisez ceci, cela peut vous permettre de mieux comprendre les thèmes que j'affectionne ainsi que la nature de la volonté qui m'anime et me pousse à tenir ce blog et à persister dans ce loisir et au sein de cette communauté.

Voilà, donc si vous voulez avoir un résumé de ma vie et de mon œuvre rôlistique, c'est par ici que ça se passe !




Au passage, on approche bientôt du 100ème article depuis la renaissance du blog en 2016. Une "surprise" sera dévoilée pour cette occasion. Stay tuned !

Bigyo'

lundi 4 septembre 2017

#RPGaDAY 2017 : suite et fin !

Suite à un déménagement, je n’ai pas été en mesure de poursuivre le #RPGaDAY depuis une dizaine de jours. Maintenant que je suis installé et connecté au world wide web, je vous poste dans cet article les dernières questions et leurs réponses concernant ce petit jeu du mois d’août ! On reprend donc à la question numéro 23 :

23 – Quel JdR a la maquette la plus renversante ?
Le mot est un peu fort, les maquettes se ressemblent un peu toutes. Mais j’aime bien celle des Ombres d’Esteren, un peu plus que les autres.

24 – Partagez un éditeur « Pay What You Want » qui devrait demander plus.
Alors là, je n’en connais pas. Donc, cher lecteur, si vous avez des bonnes adresses à me donner, n’hésitez pas à commenter !

25 – Quelle est la meilleure façon de remercier votre MJ ?
En lui en demandant encore ! En réclamant une nouvelle date pour la prochaine séance !

26 – Quel JdR offre les ressources les plus utiles ?
Je me souviens que la version 3.5 de Donjons et Dragons proposait pas mal de ressources qui pouvaient s’avérer utile selon les envies du MJ et des joueurs !

27 – Quels sont vos outils essentiels pour bien jouer ?
Je reste assez minimaliste autour d’une table : des dés, du papier et des crayons sont les seuls outils dont j’ai besoin. Pour la préparation c’est autre chose : un PC et une connexion internet sont devenus indispensables !

28 – Quel film/série est la plus grosse source de citation de votre groupe ?
Sans hésiter je pense que Kaamelott arrive en tête, suivi de près par le Donjon de Naheulbeuk.

29 – Quel a été le le JdR le mieux mené sur Kickstarter que vous ayez soutenu ?
Je pense qu’il s’agit de la seconde édition de 7th Sea.

30 – Quel mélange de genre de JdR voudriez vous le plus voir ?
Un « Cadillac & Dinosaurs » med fan ce serait le top !

31 – Que prévoyez-vous en JdR pour 2018 ?
Je croise les doigts pour parvenir à sortir un kit d’initiation de Ardri fin 2017, et du coup, en 2018 j’espère attirer un maximum de joueurs autour de ma création pour lancer une version finale et qui sait, rêvons un peu, un foulancement de mon jeu ! Quoiqu’il en soit, ça risque de beaucoup tourner autour de Ardri : les guerriers d’Enorhim.







Et bonne rentrée !

Bigyo'

vendredi 18 août 2017

Welcome To Dino World : Jurassic Park en mini jeu à dessiner !

Un article sauvage apparaît !

C'est en traînant sur Twitter que je suis tombé par hasard sur plusieurs comptes participant à la #GenCant ... Autrement dit, des gens qui ne peuvent se rendre à la #GenCon et organisent une "contre-convention" avec des jeux et des joueurs, tout pareil, mais pas au même endroit... Une partie se déroule uniquement sur les réseaux sociaux, et certains évènements sont organisés à des niveaux locaux, le but étant de ne pas être trop frustré de ne pas pouvoir aller à la vraie #GenCon mais quand même de continuer à se faire plaisir, et à jouer !

Au détour des tweets et du site officiel de la #GenCant, je tombe sur un titre curieux "Welcome To Dino World" de James O'Connor et Beth Sobel. Etant passionné de créatures préhistoriques depuis ma plus tendre enfance, je jette un oeil à ce jeu qui a été désigné lauréat 2017 du concours de game design dans la catégorie "Roll & Write". Curieux, je télécharge le jeu qui est disponible gratuitement. Vous pouvez vous aussi le télécharger en vous rendant sur la page en question : "Welcome To Dino World" sur le site de la #GenCant.



Un screenshot de ma partie test réalisée avec Rolisteam. J'ai obtenu un score de 33 !




 Le but du jeu est de construire un parc rempli de dinosaures et de cumuler le plus de points possible en fin de partie. Le jeu peut se jouer seul ou à plusieurs (sans limite !), ne nécessite que 3 dés à six faces, de quoi écrire, et une planche par joueur. Comme vous pouvez le voir sur la capture écran de ma partie, c'est sur ces planches, qui contiennent les infos capitales du jeu, que vous dessinerez votre mini "Jurassic Park".
Les règles sont simples : on lance des dés. Selon les résultats, on attribue les scores des dés aux dinosaures, aux bâtiments, et aux types de chemins que l'on peut construire. Le but étant de marquer un maximum de point de succès, qui vous sont apportés par le type de dinosaures que vous avez dans votre parc. Plus c'est gros, plus ça rapporte des points ! A cela s'ajoutent des bonus qui peuvent se débloquer en plaçant des bâtiments comme le Centre des Visiteurs ou les Attractions. Il y a quelques subtilités et difficultés : vous devez connecter les enclos et les bâtiments entre eux grâce aux chemins que vous ne pourrez pas placer tout à fait librement (puisque le type de chemin à placer sur la carte dépend du score des dés). Il faudra également faire attention aux évasions des dinosaures ! Cela vous coûtera des points en fin de partie et peut même endommager les bâtiments qui apportent des bonus !
Bref, des règles simples et fun pour un univers que j'adore et qui n'est pas si souvent exploité !
Bien sûr, là je vous en donne un résumé, vous aurez un peu de mal à jouer juste avec ça, donc si ça vous intéresse, et si vous n'avez pas déjà cliqué sur le lien précédant le screenshot, vous pouvez le télécharger ici : "Welcome To Dino World".

Seul petit bémol à l'heure actuelle : les règles du jeu sont en anglais ! Mais ce n'est pas très compliqué... Je m'amuserais bien à le traduire, mais pas sans l'autorisation de son auteur, et puis je manque un peu de temps en ce moment... Mais si personne ne le fait d'ici là, je me porterais volontaire ! Et si quelqu'un le fait, je vous ferais part du lien !

En attendant, bon jeu et comme dirait John Hammond : "Bienvenue à Jurassic Park"... ou presque !

Bigyo'

P.S : Et si vous ne connaissez pas encore Rolisteam qui m'a permis d'essayer le jeu, et qui est un très bon outil pour organiser des parties de JdR entre autres (il gère les plans, un tchat, les jets de dés, la musique d'ambiance, etc), je vous conseille de vous rendre sur la page officielle ! En plus, c'est du made in France si je ne m'abuse ! Alors on va tester ça ! Hop hop hop !

vendredi 11 août 2017

Etude d'impact publié !

Souvenez-vous : il y a quelques semaines je participais au concours "Il était une fois un petit jeu de rôle" avec mon jeu "Etude d'impact".

Bon, on ne peut pas vraiment dire que le jeu ait fait l'unanimité auprès du jury. Clairement, le jeu n'a pas plu et finit bon dernier du classement (encore que certains jeux ont été "éliminés" par certains jurés... ce qui n'a pas été mon cas... j'ai juste eu la plus mauvaise note...). Bref, c'est littéralement un échec critique !

Alors pourquoi en parler encore aujourd'hui ? Il suffit de lire le titre de cet article !
Mais, dans ce cas, me direz vous, comment se fait-ce ? Comment un jeu qui finit dernier d'un concours peut-il être publié ?
Et bien tout simplement car les organisateurs du concours ont créé un recueil dans lequel se trouve l'intégralité des jeux proposés, soit 46 jeux en format court et édité à "prix coûtant"!

La couverture du recueil

Ce recueil est disponible sur lulu.com, il est vendu à "prix coûtant" donc ne rapporte rien à personne à part à l'imprimeur. Les organisateurs du concours ont demandé aux auteurs leur autorisation avant de publier le recueil, et nous avons tous dit oui !
Si vous n'avez pas déjà cliqué sur le lien précédent, vous trouverez le recueil ici : Il était une fois un petit jeu de rôle édition 2017.

Alors bon, même si je n'ai pas gagné ce concours, c'est peut-être le seul de mes jeux qui se trouvera jamais édité ! Et même si ce n'est pas le meilleur que j'ai fait, ce serait bête de ne pas relayer la nouvelle !

Désormais je pourrais dire : "oui j'ai été publié !"  ;)

Bigyo'

mardi 8 août 2017

Random

Aujourd'hui, laissez moi vous parler d'un... truc ?... Je ne sais pas vraiment comment appeler ça. Cet article oscillera donc entre le "je raconte ma vie" et le "je vous présente un projet".

N'étant pas un gros fan des soirées télé/séries où on est juste le cul posé sur son canapé à attendre que ça se passe en se divertissant de manière plus ou moins intelligente/enrichissante, je cherchais un moyen de me divertir avec ma compagne, d'une manière un peu plus constructive.
Étant dans une période où les jeux vidéo me lassent, et n'ayant pas énormément de jeu de société qui se jouent uniquement à deux, ma réflexion s'est naturellement tourné vers le jeu de rôle. Mais, le problème des JdR en ma possession c'est qu'à deux, ils sont plus ou moins injouables pour l'une ou plusieurs des raisons suivantes :

- le système ne s'y prête pas
- le jeu demande de préparer un minimum l'histoire pour rester cohérent
- j'ai du mal à visualiser une histoire intéressante dans le contexte pour un seul personnage
- le jeu ne m'emballe pas en ce moment.

Il me fallait donc un moyen de construire/raconter une histoire avec ma partenaire d'une manière assez simple et où l'improvisation ne demanderait pas de connaître un lore de 300 pages.
Histoire de rajouter un peu d'intérêt à la chose, pour pousser le côté créatif, je me disais que puisque l'on ne sera que deux à raconter cette histoire, on pourrait également en faire un compte rendu un peu plus littéraire que l'on pourrait partager non seulement avec le reste de la communauté rôliste, mais également avec ceux qui n'en font pas partie mais qui pourraient être intéressé par des lectures orientées fantasy. Alors bon, quand je dis "littéraire" n'y voyez pas de prétentions démesurés de ma part. J'entends par là des comptes-rendus moins factuels et plus élaborés que ce que j'ai l'habitude d'écrire. Ceci dit, étant une bille en écriture romancée, je laisse cette tâche à ma partenaire qui écrit beaucoup mieux que moi.
De cette volonté est né ce que nous appelons pour l'instant "Random".




Concrètement, que faisons nous et comment jouons nous avec "Random" ? Le processus peut se diviser en trois phases.

Première phase : créer un divertissement rapide à mettre en place pour deux joueurs où l'improvisation est facilitée par une liberté de contexte et guidée par le hasard. 
Comment ? : en s'inspirant des JdR, nous mettons en place un contexte de manière aléatoire, avec des tables créées sur le vif selon nos idées. Nous pourrions simplement décider que ce soir nous jouons dans tel ou tel cadre, mais le côté aléatoire apporte un élément de surprise dans cette création qui s'avère très divertissant. Nous définissons ainsi de quel environnement et de quel style nous allons nous inspirer pour construire notre histoire. Cela peut s'avérer en contradiction avec la volonté d'avoir une liberté de contexte, mais en réalité pas du tout. C'est beaucoup plus libre que le background d'un univers pré-conçu et le résultat aléatoire offre quelque chose de plus inspirant également.

Seconde phase : alimenter le processus créatif et essayer de raconter une histoire originale et intéressante.
Comment ? : là encore on s'inspire des JdR. Nous avons un contexte, et nous jouerons de telle manière que ma compagne incarnera le héros de l'histoire et moi j'occuperais la position de meneur. On créé un personnage pour elle selon le système de "Ardri". Pour ma part, je décrirais les situations que son personnage rencontrera. Afin de garder une certaine impartialité, certaines décisions dépendront du hasard avec une chance sur deux de réussir ou non. Selon le résultat, je mène la fiction vers un point ou un autre, et ma partenaire y fait réagir son personnage. De cette manière, nous sommes bien deux à jouer : en tant que meneur, je dois improviser selon les situations aléatoires et les actions du héros incarné par ma partenaire, quant à elle, et bien comme dans un JdR classique elle doit improviser les réactions de son personnage par rapport aux éléments qui se présentent à lui.
Le mélange entre le contexte aléatoire du départ, l'avancée hasardeuse de certains éléments et l'improvisation des joueurs offre de bonnes possibilité quant à la construction d'un récit original.

Troisième phase : partager l'histoire avec le plus de monde possible.
Comment ? : plutôt que de réaliser un compte rendu trop factuel comme j'ai l'habitude de faire, j'ai demandé à ma partenaire de prendre des notes durant la partie et de raconter ce que son personnage a vécu durant la séance. Pour notre première itération, elle a réussi à pondre 7 pages qui racontent ce qui s'est passé durant la partie : on y trouve des éléments du contexte qui a été créé aléatoirement ainsi que les actions qui ont été menée durant la séance, le tout raconté d'une manière un peu romancée. Certes, je ne serai pas le premier à proposer des comptes-rendus "littéraire" d'une partie, mais alors que généralement ces textes s'adressent au public rôliste, je pense que la non-affiliation à un univers précis peut attirer plus de monde vers cette lecture, et peut-être même servir de passerelle vers le JdR.

Sur ce dernier point, j'hésite encore sur le support à privilégier, aussi je vais avoir besoin de vos lumières. Je voulais au départ le partager simplement en PDF téléchargeable depuis mon blog, mais ayant une visibilité plutôt limitée, ce n'est peut-être pas la meilleure idée, ou du moins, devrais-je la coupler avec une publication sur d'autres réseaux ? Dans ce cas, lesquels ? Que me conseilleriez-vous comme plateforme pour publier des textes orientés fantasy ?

J'attends vos conseils avec impatience. Quoi qu'il arrive, bientôt vous pourrez découvrir au moins sur ce blog la première itération de cette expérience que nous comptons bien renouveler avec ma compagne ! Stay tuned !

Bigyo'


mardi 1 août 2017

#RPGaDAY 2017

Depuis 4 ans, à l'initiative de la RPG Brigade et de David F. Chapman du blog Autocratik, se tient au mois d'août, une sorte de "challenge", un peu comme on en voit fleurir partout sur les réseaux sociaux, mais qui concerne uniquement notre loisir préféré.

Le concept est le suivant : chaque jour du mois d'août, sur les réseaux sociaux de leurs choix, les rôlistes sont invités à répondre à une série de questions concernant leur pratique du JdR, avec le hashtag #RPGaDAY. Le but de cette initiative est de faire parler autour de notre passion et ce, de manière positive !

La liste des 31 questions, en anglais, se trouve juste ci-dessous (avec une infographie provenant des créateurs du défi !). Vous pouvez cliquer sur l'image pour mieux voir ces fameuses questions !



Je n'avais pu y participer l'année dernière, aussi je vais me rattraper ce mois-ci !
Tout d'abord pour ceux qui ne parlent pas anglais, je vous propose ma traduction personnelle des 31 questions de cette année. Les voici :

1- A quel JdR édité voudriez-vous être en train de jouer là maintenant tout de suite ?
2 – Quel JdR voudriez-vous voir édité ?
3 – Comment vous tenez-vous informé sur les nouveaux JdR ?.
4 – A quel JdR avez-vous joué le plus depuis août 2016 ?
5 – Quelle couverture de JdR capture au mieux l’esprit du jeu qu’elle illustre ?
6 – Vous pouvez jouer tous les jours pendant une semaine. Décrivez ce que vous feriez !
7 – Quelle a été votre séance de JdR la plus marquante pour vous ?
8 – Quel est le meilleur JdR pour jouer des séances de 2 heures ou moins ?
9 – Quel est le meilleur JdR pour jouer sur une dizaines de séances ?
10 – Où allez vous pour avoir des critiques de JdR ?
11 – Quel jeu délaissé voudriez-vous voir renaître ?
12- Quel JdR a les illustrations qui vous inspirent le plus ?
13 – Décrivez une expérience de jeu qui a changé la façon dont vous jouez.
14 – A quel JdR préférez-vous jouer pour des campagnes à fin ouverte ?
15 – Quel JdR aimez-vous particulièrement adapter à votre sauce ?
16 – Quel JdR aimez-vous jouer tel qu’il a été écrit ?
17 – Quel JdR avez-vous eu le plus longtemps sans l’avoir fait jouer ?
18 – A quel JdR avez-vous le plus joué dans votre vie ?
19 – Quel JdR a la meilleure écriture ?
20 – Quelle est la meilleure source pour trouver des JdR épuisés ?
21 – Quel JdR en fait le plus avec le moins de mots ?
22 – Quel JdR est le plus facile pour vous à faire jouer ?
23 – Quel JdR a la maquette la plus renversante ?
24 – Partagez un éditeur « Pay What You Want » qui devrait demander plus.
25 – Quelle est la meilleure façon de remercier votre MJ ?
26 – Quel JdR offre les ressources les plus utiles ?
27 – Quels sont vos outils essentiels pour bien jouer ?
28 – Quel film/série est la plus grosse source de citation de votre groupe ?
29 – Quel a été le le JdR le mieux mené sur Kickstarter que vous ayez soutenu ?
30 – Quel mélange de genres de JdR voudriez vous le plus voir ?
31 – Que prévoyez-vous en JdR pour 2018 ?

 Ensuite, pour répondre à ces questions, je ne vais pas publier un article par jour sur ce blog. A la place je vais me servir de Twitter ! En dehors de la question d'aujourd'hui qui trouvera réponse ici même, les 30 autres questions seront publiées chaque jour sur le compte Twitter du blog ! N'hésitez pas à me suivre sur ce réseau pour me voir participer au #RPGaDay 2017 ! Et n'hésitez pas à y participer vous aussi ! Vous pouvez bien entendu utiliser ma traduction si elle vous convient ;)

Si vous voulez avoir un aperçu global du défi, vous pouvez aussi vous rendre sur ce site : #RPGaDay 2017.

Voilà, je pense que vous savez tout ! Donc, j'inaugure ce "challenge" en répondant à la première question :

1- A quel JdR édité voudriez-vous être en train de jouer là maintenant tout de suite ?
Un pledge que j’attends avec impatience : Colonial Gothique : à l’Est d’Eden.

 La suite sur mon compte Twitter !
A demain !

Bigyo'